La guerre de Corée

Le contexte

Depuis 1910, la Corée est sous occupation japonaise. L’année 1945 marque la fin de la Seconde Guerre Mondiale et le Japon capitule le 2 septembre. La Corée ne devient pas indépendante pour autant : l’Union Soviétique et les États-Unis décident de différer son indépendance et, pour y maintenir l’ordre, de se partager temporairement le territoire. Ils le divisent en deux, à la hauteur du 38ème parallèle. Un gouvernement communiste est mis en place au nord et le sud est sous gouvernement pro-américain. Sont ainsi fondées, en 1948, la République populaire et démocratique de Corée pour le nord, et la République de Corée pour le sud. Idéologiquement opposées, aucune d’elles ne reconnaît l’autre. Les tentatives de réunification échouent les unes après les autres. La guerre de Corée commence le 25 juin 1950, alors que l’armée nord-coréenne franchit la frontière et prend Séoul.

2 septembre 1945

Capitulation du Japon

Une frontière politique est dessinée pour séparer en deux la Corée, jusqu’alors annexée par l’Empire du Japon

Au sud, A Seoul, la République de Corée est crée. Au nord, la République populaire et démocratique de Corée est proclamée

1948
25 juin 1950

Début de la Guerre de Corée

Le gouvernement nord-coréen franchi la frontière mise en place

Arrivée des Nations Unies en Corée du Sud

15 septembre 1950
28 septembre 1950

Pris de force

Séoul est reprise de force par les Nations Unies

Prise de Pyongyang

Les nations Unies prennent Pyongyang, capitale de la Corée du Nord.

19 octobre 1950
22 Avril 1951

La ligne de front se stabilise

Les Nations Unies passent à nouveau le 38ème parallèle. Après de nombreuses batailles menées de part et d’autre du territoire, la ligne de front se stabilise.

Sort des prisonniers

Le sort des prisonniers est discuté. Chacun récupèrera les siens à partir de fin avril.

28 mars 1953
27 juillet 1953

Panmunjeon

L’ONU, La Chine et le Acorée du Nord signe l’amistice à Panmunjom sur la 38 parallèle. Une zone démilitarisée est instaurée sur le 38ème parallèle.
Bilan : 4 millions de morts et disparus

fr_FRFR_FR