Les plats

Les spécialités culinaires

Le Jeon

Le jeon, c’est une galette frite, parfois même appelée la pizza coréenne. La garniture du jeon est très diversifiée, allant des fruits de mer (pajeon) à la galette végétarienne, en passant par le kimchijeon, galette à base de kimchi. Elle est servie avec un mélange de sauce soja et vinaigrette. C’est un peu plus cher que la moyenne (autour de 10 euros), mais le jeon vaut le détour.

C’est un excellent snack pour les soirées coréennes populaires (enchaînement de bars puis karaoke) : en effet, la tradition veut qu’on la mange accompagnée d’un (plutôt plusieurs) bol(s) de makgeolli (vous verrez ce que c’est plus bas !).

Le Mandu

Le mandu est un plat de boulettes ou raviolis – à la vapeur ou frits -, farcis avec de la viande, des légumes ou du tofu. C’est plutôt un snack ou un apéritif mais il existe des mandu géants pour les plus gourmands.

Le naengmyeon

Le naengmyeon est un plat très original, je n’arrive d’ailleurs toujours pas à m’y habituer. Il s’agit d’une soupe froide – vraiment froide car il y a de gros glaçons – de vermicelles avec des tranches de concombre et de poire coréenne, un œuf et éventuellement de la viande. Le bouillon est, lui, très spécial et différent de toutes les soupes que j’ai pu manger grâce au mélange de vinaigre, sauce piquante, sucre, glaçons et tous ces ingrédients lui confèrent un goût très rafraîchissant.

Yangnyeom

On dirait de simples chicken wings, mais c’est bien plus que ça… C’est le snack coréen par excellence. Il y a une infinité de combinaison possible avec ces poulets frits coréens : sauce piquante, fondue, fromage râpé, lait de coco, ananas… l’éventail gustatif est donc assez impressionnant : sucré, salé, pimenté, et j’en passe ! Sans bien sûr oublier que le poulet est frit deux fois, de telle manière qu’il vous fond en bouche… C’est bon marché, super bon, et ça vous rend heureux, alors n’hésitez plus !

fr_FRFR_FR